Châteaux


arquato HERO

Castell’Arquato (PC)

Une promenade dans le bourg médiéval de Castell’Arquato vous permettra d’admirer des panoramas enchanteurs et d’authentiques perles de l’histoire médiévale, dans une atmosphère suspendue entre passé et présent.

Dans le dédale de ruelles pavées, on croise la grande tour farnésienne, le palais ducal, l’ancien hôpital du Saint Esprit (aujourd’hui siège du musée géologique) avant d’arriver sur la place spectaculaire où se dressent les trois symboles de la ville : l’église de la Collegiata, symbole du pouvoir religieux, la Rocca Viscontea, symbole du pouvoir militaire et le palais du podestat, symbole du pouvoir politique. Outre ses magnifiques monuments et le beau paysage sur la vallée de l’Arda, le bourg offre d’excellentes dégustations de vins, de nombreux événements musicaux et de réévocation historique à thème. Castell’Arquato fait partie du parc régional du Piacenzano, zone protégée et riche d’affleurements sédimentaires âgés de 3,5 à 1,8 millions d’années.

vigoleno_POI_hero

Vigoleno (PC)

Joli petit bourg fortifié construit sur un éperon calcaire et gréseux, en position privilégiée au milieu des collines, Vigoleno est dominé par le château qui a appartenu aux Visconti puis aux Scotti de Plaisance avant de devenir la demeure de charme qu’il est aujourd’hui. Il s’y trouve également l’oratoire de la Vierge des Grâces et l’antique Pieve Saint Georges, nimbés de silence et de recueillement.

Vigolo Marchese (PC) A quelques kilomètres, l’ancien baptistère de Vigolo Marchese, qui flanque l’église romane datant de 1008 et seul vestige d’un monastère disparu, mérite le détour. Le baptistère est plus ancien que l’église et était probablement un temple païen à l’époque romaine ; il est l’un des plus anciens exemples d’édifice à plan circulaire.

Château de Vignola (MO)

Se dressant sur son éperon dominant depuis les premières collines de Modène la vallée du Panaro, la « Rocca » figure parmi les exemples les plus intéressants d’architecture fortifiée en Emilie.

Bien qu’il soit cité dans les documents dès le XIIe siècle, c’est sous la domination de la famille d’Este et l’investiture d’Uguccione Contrari que le château devient une demeure seigneuriale raffinée. Sa masse imposante s’adoucit à l’intérieur grâce aux fresques parmi lesquelles figurent celles de la chapelle d’Uguccione, bijou du gothique international, définie par l’historien Carlo Arturo Quintavalle “une des expériences les plus vives et intenses parmi les œuvres émiliennes de la période" (A.C. Quintavalle, I freschi di Vignola e la pittura emiliana del primo Quattrocento, in "Arte Antica e Moderna", 1962)


Seriez-vous intéressé par cette visite?

Les itinéraires proposés ne sont qu’indicatifs, il est possible d’organiser des visites personnalisées.
Pour plus d’anecdotes et de curiosités, visitez le blog ou poursuivez votre voyage en Emilie.
Demander plus