Parme en 1 Journée

Si vous avez pris plaisir à connaître les fondamentaux parmesans et qu’il vous reste beaucoup d’envie et encore un peu de temps à passer dans la ville et non pas dans sa province, vous avez le choix entre plusieurs grandes attractions. Selon vos centres d’intérêt et vos curiosités, nous saurons vous concocter le programme rêvé pour passer une journée inoubliable en centre-ville.

La chambre de Saint Paul :

entre sacré et profane, le plafond peint par le Corrège est un rébus pictural illusionniste qui attend encore une solution définitive…

Le musée Diocésain:

offre la possibilité de voir les œuvres originales de Benedetto Antelami et les traces du passé découvertes dans le sous-sol de Piazza Duomo

Le Musée Archéologique :

avec les vestiges du pont romain, il témoigne du passé de la ville, dès l’origine de sa fondation. Signalons la Tabula alimentaria, d’une importance fondamentale, trouvée à Veleia en 1747.

La Bibliothèque Palatine :

un écrin de savoir et d’élégance du XVIIIe siècle parmesan, enrichi de salles du XIXe et de collections extraordinaires de manuscrits enluminés, d’estampes et de volumes anciens.

La La Galerie Nationale:

Outre le théâtre Farnese, elle abrite les chefs d’œuvre du territoire, les œuvres du Corrège et de Parmigianino, les portraits des ducs et la “Scapigliata “ de Léonard de Vinci. L’installation muséale d’un des pôles culturels les plus importants d’Emilie-Romagne est très intéressante.

Le musée Glauco Lombardi et le théâtre Regio :

le précieux héritage de la duchesse Marie-Louise d’Autriche, représenté par des objets de la vie quotidienne, des meubles, des collections d’art, est rassemblé au musée Glauco Lombardi. Le théâtre Regio est la destination incontournable des passionnés d’art lyrique.

La sépulture des Farnese et des Bourbon

dans la crypte de l’église de la Steccata : la visite de la crypte fait partie du parcours d’exposition du musée constantinien de l’église de la Steccata, qui permet d’entrevoir un pan de la vie de la ville, lié au prestigieux ordre constantinien de Saint Georges.

La bibliothèque de Saint Jean l’Evangéliste,

au premier étage du complexe monastique constitué par les cloîtres, l’épicerie et l’église Saint Jean, rassemble les antiques savoirs dans une magnifique structure de la seconde moitié du XVIe siècle. Lieu de méditation et d’étude, elle conserve un cycle de fresques en partie inédites à observer en savourant chaque détail.

Les Musées – la pinacothèque Stuard.

Le long d’un parcours chronologique à l’intérieur des anciens murs du couvent bénédictin de Saint Paul, sont exposés des pièces d’archéologie, des sculptures, des peintures, des dessins et beaucoup d’autres œuvres. La salle consacrée à Amedeo Bocchi et au célèbre « lévrier » du Parmigianino est remarquable.

Les Musées de l’opéra et la Maison du son

Ces musées témoignent du lien profond de Parme avec la musique : tandis que la Maison de la musique abrite le musée de l’opéra, qui couvre toute l’histoire de l’art lyrique à Parme du XVIIe au XXe siècle, la Maison du son offre un curieux itinéraire à travers les inventions technologiques qui ont permis la reproduction du son de la fin du XIXe siècle à nos jours.

L’Oltretorrente,

quartier populaire et riche d’histoire : l’église Sainte-Croix sur la Via Francigena, l’ancien vieil hôpital, la spectaculaire église de l’Annonciation.

Le Palazzo del Giardino,

bijou au centre du parc ducal, présente un fabuleux cycle de fresques de l’époque farnésienne.

 

Voulez-vous découvrir le territoire?

Seriez-vous intéressé par cette visite?

Les itinéraires proposés ne sont qu’indicatifs, il est possible d’organiser des visites personnalisées.
Pour plus d’anecdotes et de curiosités, visitez le blog ou poursuivez votre voyage en Emilie.
Demander plus